• Deutsch
  • International English
    Vie quotidienne >  Culture >  Histoire et patrimoine > Histoire de la Ville

    Histoire de la Ville

     


    Moyen-Age : La ville forteresse


    La ville d'Argentan, située sur les bords de l'Orne, au milieu d'une plaine prolongeant les plaines de Falaise et de Caen, est accrochée à un éperon calcaire, protégé au nord, à l'ouest et au sud par des marais. De ce fait, elle fut, dès le Moyen-Age, une des forteresses les plus importantes de Normandie.
     
    Argentan a été édifiée par Henri Ier Beauclerc, duc de Normandie et roi d'Angleterre au début du XIIème siècle. De 1134 à 1618, la ville est restée enfermée dans son Enclos (16 tours), protégée par l'Enclos du Château (4 tours). Elle est toutefois entourée par une douzaine de faubourgs.
    De cette époque subsistent le Donjon (XIIème), le Château et la Chapelle Saint-Nicolas (XIVème), la Tour Marguerite (XIIème), et une très belle maison à pans de bois (XVème).
    A l'abri de ses remparts, Argentan a accueilli des personnages illustres. Mathilde, fille de Henri Ier, roi d'Angleterre et mariée à Geoffroy Plantagenêt, y trouve refuge en 1135. Henri II, roi d'Angleterre, réunit en 1172 tous les comtes et barons du duché de Normandie pour préparer la conquête de l'Irlande. En 1189, Aliénor d'Aquitaine fixe sa résidence au château d'Argentan et y reçoit ses deux fils, Richard Cœur de Lion et Jean sans Terre.


    XVIIème et XVIIIème : La ville aristocratique et administrative


    Argentan possédait évidemment industries et commerces. La qualité des eaux de l'Orne a favorisé l'implantation de nombreuses tanneries et même d'une fabrique de parchemins ; par ailleurs, c'est vers 1671 que sera inventé le Point de France qui va concurrencer le point de Venise. Au XVIIIème siècle, Argentan possédait quatre Manufactures Royales de dentelles et une demi-douzaine de manufactures ordinaires. Mais Argentan était surtout une ville aristocratique et administrative : une cinquantaine de familles nobles et une centaine d'officiers du roi (bailliage, élection, grenier à sel, maîtrise des eaux et forêts) y résidaient en permanence. Les plus riches possédaient des hôtels particuliers qui existent encore pour la plupart.
     
    Vers le milieu du XVIIIème siècle, une cinquantaine de familles nobles possèdent des hôtels particuliers datant des XVIIème et XVIIIème siècles. La plupart de ceux-ci, situés dans l'ancien enclos et dans la ville haute, ont été épargnés par les bombardements de 1944.
    Au cours des promenades organisées par l'Office Municipal de Tourisme, on retrouve les demeures habitées par un colonel des mousquetaires, un lieutenant civil et criminel, un président en élection, un directeur de Manufacture Royale de dentelles, un notaire royal, un louvetier du roi (qui a chassé la Bête du Gévaudan), etc.


    XIXème et XXème siècles : Ville cheminote et industrielle


    En raison de sa situation géographique privilégiée, Argentan deviendra un très important centre ferroviaire ; son dépôt comptera jusqu'à 120 machines. Dans la seconde moitié du XXème siècle, de nombreuses industries viendront s'installer sur la rive gauche de l'Orne.



    Histoire et patrimoine


          Lien vers la rubrique 'Service d'Alerte'      Lien vers la rubrique 'Lettres d'information'      Lien vers la rubrique 'Démarches en ligne'

    Accès à Facebook   Accès à Twitter   Accès à Youtube

    Service Entre Argentanais

    La mairie d'Argentan met gratuitement à votre disposition le service

    pour partager vos centres d'intérêt et échanger des services. 


    Téléchargement


    ARGENTAN AUJOURD'HUI numéro 170 Novembre 2017


    Annuaire des sports 2016-2017


    Logo Ville Internet @@@@@